Actualités

APEM / Fanantenana Vaovao

Amitié Pour l'Enfant Malgache

ACTUALITÉS

L'APEM apporte 8 000 000 d’Ariarys, soit 2 000 €

 

 

Comme on  pouvait s'y attendre, le coronavirus est arrivé à Madagascar, importé semble-t-il par des Malgaches et/ou des Français arrivant de Paris

Pour limiter la dissémination du virus dans la population, les autorités ont décidé la fermeture des écoles et la mise en place d'un confinement dans trois régions, dont celle d'Antananarivo.

Tous les enfants, pensionnaires et autres sont donc au centre en compagnie du personnel, de Lova, la répétitrice et de Zarah, la directrice qui continue ainsi son activité.

 

 

La population la plus démunie vivant au jour le jour se trouve encore plus en difficulté.

En accord avec Voahangy Fidison, présidente de Fanantenana Vaovao, notre partenaire à Madagascar, nous avons mis en place en lien avec le maire d'Anosy Avaratra (village où est implanté le centre) , une aide financière.

Cette aide qui concerne les plus démunis, 1300 sur 14000 habitants leur permettra de recevoir des produits de première nécessité: 3 kg de riz, un litre d’huile et un morceau de savon.

Le coût total de cette opération est pris en charge à hauteur de 65% des besoins par l’APEM, la municipalité s’ètant engagée à financer les 35% restant.

 

 

 

 

Un constat fait en lien avec l’équipe de Fanantanana Vovao : l’orientation scolaire des enfants doit se faire en fonction des possibilités d’emploi au local. Aussi les ados vont donc suivre des études secondaires dans des lycées techniques professionnels (tourisme, commercial, électro mécanique,agriculture) ou vers des CAP comme dans la couture  ou la mécanique. En parallèle il est mené une recherche d’artisans ou d’entreprises qui accepteraient de prendre des stagiaires.

L’association Fanantenana Vaovao et l’APEM ont à cœur de favoriser l’intégration du centre dans le village. Comme nous vous en avons déjà informé les fonds issus des actions d’André Buchou (membre du CA) permettent d’apporter de l’aide aux écoles et aux actions de la municipalité.

En avril dernier s’est déroulée l’inauguration du stade au cours d’une grande cérémonie en présence de 1500 personnes  avec au programme  levée des couleurs, hymne national, et discours et également courses sur la piste toute neuve et matchs de football. Naturellement les enfants du Centre y participaient. Le tout dans une super ambiance.

L’APEM a contribué au financement des travaux : les bordures de la piste d’athlétisme, le sautoir en hauteur et en longueur et à la construction des buts de football. Il est convenu avec la municipalité qu’elle prendra le relais pour assurer la maintenance et le fonctionnement.

Le 30 mars , sous un soleil radieux, l'APEM et l'école Notre-dame de Toutes-Joies célébraient le 20ème anniversaire de leur partenariat autour du centre Fanantenana Vaovao . 20 années de rencontres, de projets, et d'amitié partagés pour aider les enfants de Madagascar ... 20 années symbolisées par un immense gâteau d'anniversaire confectionné avec des bouchons de différentes couleurs que les enfants venaient coller après chaque tour de piste effectué pour cette 20ème course du partage ... Merci à tous, enfants, enseignants, responsables de l'association sportive, parents et grand-parents ..merci à Pierre-Yves Le Brigand, chef d'établissement de poursuivre l'engagement de l'école... Et rendez-vous au printemps prochain pour un nouveau moment de partage et de convivialité

La 21ème édition qui devait avoir lieu le 28 mars dernier n’a pas pu se tenir pour cause de crise du covid 19.

La direction de l’école et les associations de parents d’élève, conscients de l’importance de cette manifestation pour l’APEM ont décidé de la reporter en septembre.

Merci beaucoup à eux

Le Centre permet à des enfants d’avoir un meilleur être, ce qui est une chance à Madagascar aujourd’hui, surtout en ville. Mais il est très important que le Centre ne soit pas un îlôt privilégié dans le village (14 000 habitants avec 23 écoles....) et soit l’objet de jalousie. L’apport financier issu des actions d’André Buchou (membre du Conseil d’Administration de l’APEM) permet la réalisation d’investissements dans le Centre et au-delà notamment en aidant l’école protestante fréquentée par les enfants du Centre (mobilier, équipements sportifs). Puis les liens établis avec la municipalité et les autres écoles ont permis de conclure des engagements :  

-2 classes supplémentaires pour le CEG. Une financée par l’APEM et l’autre par la municipalité. Projet réalisé et inauguration faite ce mois de mars 2018.(photo ci-contre)

 

-Aménagement d’un terrain de basket à l’EPP (Ecole Primaire Publique) et rénovation de la toiture.

     

En projet : la construction d’un stade. Un constat : la démographie, le nombre d’écoles, le manque réel d’infrastructures sportives dans le village pour l’entraînement des jeunes et le passage des examens sportifs justifie cette demande. La municipalité a effectué le terrassement du terrain. L’APEM financera les travaux pour réaliser les bordures de la piste d’athlétisme, le sautoir en hauteur et en longueur et à la construction des buts de football.

   

En parallèle de ces actions sont organisées des courses pédestres annuelles dans le village.

Le Centre Fanantenanana Vavao est le départ de ces courses.

Les participants sont des élèves de toutes les écoles, les habitants les encouragent le long du parcours sécurisé par la Mairie. Une animation très appréciée qui renforce la place du Centre dans la vie du village.

Pendant ces six jours à Madagascar nous avons décidé de loger au centre avec les enfants et le personnel et partager ainsi leur quotidien. Mme Soa, membre active depuis l'origine de l’association locale était présente pour assurer le bon déroulement de notre séjour. Les enfants sont épanouis, souriants. Ils se prennent en charge et participent aux travaux de la vie quotidienne dans la bonne humeur. Il y a beaucoup d’entraide et de complicité entre eux.En les accompagnant à l’office du dimanche nous avons pu constater leur bonne intégration dans le village au milieu des autres enfants.

 

 

Le dernier soir, avant notre départ les enfants nous ont beaucoup touchés par l'expression de leur gratitude:

Noëlla:« On vous remercie pour tout ce que vous faites pour nous et on vous promet de bien travailler pour ne pas vous décevoir »Tanjona : «Sans vous on serait encore dans nos quartiers de miséreux »Faniry et Mparany : « Merci les Vazahs »

 

 

Un autre moment nous a aussi beaucoup touchés. Lors de notre dernier passage nous avions demandé à Mme Voahangy Fidison, à l’origine de l’association locale Fanantenana Vaovao qu’elle préside toujours, si elle avait des nouvelles de Joseph. Joseph est le premier enfant pour qui elle avait demandé de l’aide, ce qui avait alors entrainé la création de l’APEM. C’était en 1987.

 

 

Hé bienoui! nous avons eu le plaisir de rencontrer Joseph. C’est maintenant un homme de 37 ans, marié et père de six filles âgées de 1 à 16 ans. Il travaille à son compte comme plombier et réussit, avec difficultés comme beaucoup de malgaches, à faire vivre sa famille. Il nous a fait part lui aussi de sa gratitude:

«Sans vous je n’existerais pas et ma famille non plus»...Ces six jours passés à Madagascar avec tous ces témoignages nous ont confortés, s’il en était besoin, du bien fondé de notre action et nous engagent à continuer.

Colette et André Forgeau, Françoise et Maurice Doux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *